Guatemala

Atitlan – Santiago

Dans la série des marchés et villes du lac, je profite de mon dimanche de libre pour aller sur la ville qui se trouve entre les volcans, Santiago.

A partir de San Pedro, il faut y aller en Lancha, mais attention, ce n’est pas le même embarcadère que celui pour se rendre à dans les autres villes, il se trouve un peu plus au sud. Une lancha toutes les heures pour 25Qtz le trajet et environ 30 min de navigation, en fonction du vent et de l’état de navigation du lac comme d’habitude.

Comme partout à l’arrivée c’est gringo aréa, avec marchands, restaurants touristiques, guides et tuk tuk qui vous attendent. L’entrée du marché se trouve un peu plus haut sur la gauche de la grande rue.

Autant pour les autres villes je n’ai pas trouvé beaucoup de différences dans la tenue vestimentaire des locaux, autant ici, cela frappe aux yeux de suite. Les couleurs et le style sont vraiment différents des autres villes. Le petit plus est la petite “écharpe” pour les femmes et le pantalon et le chapeau pour les hommes.

Le marché en lui même ressemble à beaucoup d’autres, mis à part des chemins un peu plus étroits où il est difficile de passer à deux personnes. Il vaut mieux laisser passer quand tu flânes.

Il existe aussi un marché couvert plus impressionnant que les précédents, c’est vraiment la foire aux fruits et légumes.

Et quand on monte, c’est une poissonnerie improvisée, les femmes sont assises par terre et présentent le peu de poissons qu’elles ont. Les crabes ont les pattes enveloppés dans des feuilles, sans doute pour pas qu’ils s’échappent. Sur les côtés ce sont les boucheries, avec la viande et les carcasses pendues à des crochets.

Un peu plus loin au centre du village, se trouve une grande place avec l’église de la ville. Le dimanche matin c’est la messe. vous pouvez y assister de l’extérieur et attendre la fin pour voir les locaux en sortir puis visiter l’intérieur.

L’autre activité de la ville est la découverte du Maximón. C’est un culte maya ancestral local tenus par les religieux de la ville. Pour plus de détails, allez voir sur ce site. Je ne me suis pas trop penché sur la question avant d’arriver sur place. En fait ce Maximón change de place chaque année, il est caché et il n’est possible de le voir qu’avec un guide. J’ai mieux compris par la suite pourquoi à mon arrivée on me criait ce nom et que les guides tentaient de m’accoster. En repartant j’ai posé quelques questions au guide, et c’est 100Qtz pour faire un tour du marché, de l’église et pour aller voir cette statue et partager un moment de culte avec les locaux, tuk tuk compris. Comme j’étais tout seul, cela faisait un peu cher pour un tour que je venais de faire. Si cette expérience vous tente, je suis tombé sur le site d’un habitant du lac qui donne le contact de guides pour assister aux rituels, je pense que c’est mieux que juste passer en vitesse pour trois photos. Sinon tenter les guides présents à l’embarcadère. Pensez à prendre des clopes et/ou une bouteille comme offrandes.

Distance totale: 5327 m
Altitude maximum: 1608 m
Altitude minimum: 1551 m
Total time: 03:17:01
Télécharger

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :