Guatemala

Chichicastenango

Chichicastenango n’est pas une ville du lac, elle se situe beaucoup plus loin, à environ 65 km au nord. Mais pourquoi aller si loin ? Dans beaucoup de guide, la ville de Chichicastenango, est connue pour son immense marché typique du jeudi et du dimanche, donc cela me tentait bien d’aller y faire un tour pour occuper mon dimanche libre. Par contre je pensais pas que ça serait la mission.

Pour y aller, vous pouvez soit passer par des tours opérateurs avec d’autres touristes et transport rapide en shuttle, soit la tenter transport local, ce que j’ai fait, première expérience en Camionetas.

Le dimanche matin un bus semble partir toutes heures. Je prends celui de 10h au niveau de l’église de San Pedro. Le trajet coûte 20Qtz jusqu’à une ville qui s’appelle Los Encuentros. Le bus se rempli petit à petit. Trois par siège de deux, les gens debout, j’ai une fesse dans le vide et je tiens en équilibre grâce au mec qui se trouve de l’autre coté. Tant que ça rentre, les gens montent. Le mec qui récolte l’argent doit passer debout sur les sièges.

Arrivé à Los Encuentros, comme son nom l’indique, est un croisement, un point de rencontre des différents bus qui vont dans de multiples directions. Il faut donc descendre, traverser et aller prendre un autre bus pour “Chichi”. Tout se passe bien, le bus est là, prêt à partir, 5Qtz le trajet. On a même droit à un film de Jackie Chan dans le bus. Jackie en espagnol, c’est spécial.

En total le trajet aura pris 2h15. Le plus long est de grimper la montagne au niveau de San Pablo et Santa Clara, petites routes pour un gros bus.

Le bus dépose sur la route principale, pas compliqué de trouver l’entrée du marché, les ruelles sont bondées de monde. A mon arrivée, je tombe même sur la parade du marché. Je pense qu’ils viennent de l’église un peu plus haut.

Plutôt facile de déambuler dans les ruelles du marché. Celui ci est très typique, on y trouve autant de choses pour les locaux que pour les touristes. Qui d’ailleurs sont plutôt nombreux, cela reste une “attraction” des guides. Mais le marché est tellement grand qu’on peut vite les quitter de vue.

N’hésitez pas à passer à travers les stands pour passer au milieu sous le marché couvert qui est un peu caché. Je suis passé plusieurs fois autour avant de trouver une entrée, d’ailleurs on y trouve pas beaucoup de touristes. Pas mal de restaurants, de marchands de fruits, de viandes et de vêtements aussi. Par contre j’ai pas vraiment eu envi de m’arrêter y manger vu la manière dont ils conservent et cuisent les aliments.

Le tour se fait entre 1h et 2h selon votre manière de flâner.

Distance totale: 4957 m
Altitude maximum: 2109 m
Altitude minimum: 2062 m
Total time: 01:57:21
Télécharger

Pour le retour, il faut prendre un bus qui retourne à Los Encuentros. Par contre avant d’y retourner, je ne connaissais pas le nom. Mais ça va, les gens sont plutôt sympa et comprennent que le gringo veut prendre le bus et retourner vers Atitlan. Je monte dans le premier qui passe. Et me voici dans le bus de Schumacher. Le bus va plus vite que les minibus et les autres bus, double en plein virage, je me dit au moins je vais rentrer rapidement, dommage qu’il n’aille pas jusqu’à San Pedro.

Arrivé à Los Encuentros, c’est là que la galère commence. En fait on est dimanche, et des bus pour San Pedro, bah il y en a un que toutes les … 2H. (Les autres jours de la semaine c’est 1 par heure). Et bien sûr personne ne sait quand est ce qu’était le dernier. J’en profite pour parler à un jeune qui veut rentrer chez lui sur Santa Clara. S’il attends aussi c’est que je suis sûr de rentrer aussi. J’attends avec lui et ça me fait travailler mon espagnol. Et bien on attendra 1h30 comme cela.

Des bus pour Xela (Quetzaltenango) il y en a toutes les 10 min. Sinon pour aller plus vite, il y a aussi des bus pour Panajachel. 1 toutes les 30 min à peu près. Mais après il faut prendre une lancha pour San Pedro dans tous les cas. J’ai pas osé car je me disais que le mien n’allait pas tarder.

Je finirai par rentrer à 18h.

Si c’était à refaire, je pense que le mieux est de prendre une nuit sur place et de profiter tôt du marché pendant son effervescence avant les touristes. Et donc à laisser ses affaires sur Atitlan, où que vous soyez, pour revenir le jour d’après.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
%d blogueurs aiment cette page :