Belize

Belize, mon trajet

Belize ? Quoi qu’est-ce ?

Quand je parlais autour de moi de mon départ pour le Bélize, beaucoup se demandait où est ce que c’était et ne connaissait pas du tout. Alors petite explication géographico-historique.

Le Belize est un Etat d’Amérique centrale frontalier du Mexique et du Guatemala, situé sur la la côte Est du Yucatan, à l’Ouest de la baie du Honduras; 22 966 km²; 385 854 habitants (2018). La frontière ressemble à une ligne droite car elle est située sur le méridien 89°.

Les premiers habitants du Belize furent les Mayas, dont la présence sur le territoire dès la première moitié du Ier millénaire est attestée par des vestiges archéologiques et dont les cités-états ont décliné vers la fin du premier millénaire.

Les colons espagnols, déçus par l’absence de minerai au Belize, ont rapidement négligé la région; ce furent les Britanniques qui s’y établirent, au XVIIe siècle, et fondèrent des exploitations forestières, elle porta alors le nom de Honduras Britannique jusqu’en 1973. Les îles situées au large des côtes du Belize (les cayes) servirent de base aux pirates britanniques qui attendaient le passage des bateaux espagnols chargés de trésors.
En même temps, les britanniques introduisirent pour la première fois des esclaves africains sur le territoire.

Les frontières ont été fixées par le traité du 30 avril 1859 à la suite de réclamations des Etats américains. Le Guatemala n’a cessé depuis de revendiquer sa souveraineté sur le pays, qui a pris le nom de Belize à partir de 1973.
L’indépendance, en question à partir des années 1950, a finalement été accordée en 1981, mais le différend avec le Guatemala a persisté. Depuis la reconnaissance officielle du Belize en 1992, le pays a diminué en intensité sans disparaître complètement; des disputes territoriales existent également avec le Honduras.

Drapeau du Belize

L’anglais est la langue officielle du Belize, ainsi que la langue la plus parlée. Toutefois, selon le recensement de 2010, seulement 63 % des Béliziens sont capables de tenir une conversation en anglais.
56,6 % des habitants sont par ailleurs capables de tenir une conversation en espagnol et 44,6 % peuvent le faire en kriol.

En ce qui concerne la monnaie, il est possible de payer en Dollars US ($US) ou Dollars Bélizien ($BZ). Le taux de change est assez simple 1 $US = 2 $BZ. Sur les billets et pièces est représentée la reine d’Angleterre qui est la chef d’état.

Comment se rendre au Belize ?

Au début de mon projet, ma première destination devait être le Guatemala. Donc j’ai fait des recherches Paris – Guatemala. Les prix proposés atteignaient vite les 900€ et j’ai trouvé ça un peu cher. Après en lisant des blogs, je suis tombé sur des voyageurs qui parlaient du Bélize, juste à coté. Quitte à atterrir en Amérique Centrale à moindre coût, autant tenter un pays voisin.

Alors tout comme le Guatemala, il n’y a pas de vol direct entre Paris et le Belize. Pour mes premières recherches avec SkyScanner, j’avais trouvé des vols avec une escale à Madrid, les prix se sont vite envolés j’ai donc laissé tombé. Ensuite le site m’a proposé un trajet avec une escale (ou plusieurs) aux USA. Un peu moins cher mais les prix ont vite changé aussi en quelques jours. J’ai regardé les compagnies proposées et je suis allé directement sur leur site.

Au final j’ai pris un vol pour Fort Lauderdale par Norwegian (en liquidation judiciaire mais j’ai tenté le coup quand même) 500,20€, puis un vol Southwest, 102,70$ directement sur leur site respectif. Étant donné qu’il y avait plus de 16h d’escale, j’ai pris une nuit en AirBnb, 27€, à Miami pas très loin de l’aéroport. Au départ je pensais même prendre deux nuits et visiter Miami. Mais comme les prix changent pile 1 mois à l’avance, les plans ont changé et j’ai fait seulement une nuit. Donc ne pas hésiter à rester en escale plus longtemps, cela permet de se reposer, ne pas dormir à l’aéroport et Vol + Nuit + Vol cela peut revenir moins cher que des directs ou escales plus courtes.
La seule contrainte supplémentaire est qu’il faut faire son ESTA pour poser le pied aux USA. que ce soit pour une escale d’une heure ou de plusieurs jours (14$).

Pour l’anecdote, au comptoir de Roissy, le mec à l’enregistrement ne connaissaient pas le Bélize :
– Après Miami vous partez où ?
– Bélize.
– Non mais quel pays ?
– Euh … Bah le Bélize.
– Ah ! Je connais pas.

Après il commence à me demander mon billet de retour. J’ai eu peur de ne pas pouvoir partir, mais après vérification, le Bélize ne fait pas parti de la liste des pays où les USA demandent un billet retour. Ouf !!

Fort Lauderdale

Quand je suis allé à New York et en Californie, le passage de la douane fut plus compliqué. Cela ressemblait à un interrogatoire poussé. Ici, j’ai été agréablement surpris, une seule question et basta. Sans doute parce que c’était une petite escale et que je repartais le lendemain.

J’ai aussi eu un peu peur car je ne retrouvais pas ma valise. Mon backpack enveloppé a atterri dans les bagages hors normes avec les poussettes et autres. Seconde frayeur en 24h, ça commence bien.

Pour naviguer dans Miami, l’utilisation de Uber ou Lyft fonctionne très bien et les prix sont raisonnables.

Mon trajet au Belize

Cette carte représente mon trajet final effectué au Belize. Vous pouvez vous en servir de base en la copiant et en la modifiant pour vos besoins.

Dans les articles suivants vous trouverez les villes visitées et les activités effectuées :

Bon voyage au Belize.

Carte Touristique

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :