Guatemala

Lanquin – Utopia

Comment se rendre à Lanquin ?

La lancha de Finca Tatin nous a déposé, moi et un couple d’allemands, dans un restaurant, le Sundog café, qui semble être l’organisateur de transports en shuttle. C’est toujours le plus simple et le plus sûr pour de telles distances, 150Qtz pour 153 km.

150km, on se dit que ce n’est pas bien loin. Sauf qu’au Guatemala, toutes les routes ne sont pas bitumées et entretenues, et là ce n’est pas du tout la même chose qu’entre Flores et Rio Dulce. Il faut compter entre 6 et 7h de shuttle. Paysage magnifique et montagneux, mais routes de terre et cailloux, sinueuses, boueuses, vallonnées et beaucoup de crevasses.

Le petit plus de la route est le passage d’une sorte de blocage improvisé par des locaux, avec des pneus au milieu de la route, machettes à la main. Et le chauffeur qui commence à vouloir forcer et passer. Tout le monde dans le bus commence à cacher son argent et téléphone où il peut. Petit coup de frayeur sur le coup, il est fou, mais après discussions, ils nous laissent passer sans faire de vagues. Manquait plus qu’il portent des gilets jaunes et je me retrouvais en France.

Arrivé à Lanquin vers les 20h30 en étant parti vers 14h, il fait nuit. A la gare routière, on nous dépose avec les passagers des autres shuttles qui arrivent au fur et à mesure pour nous répartir dans les pick up des hôtels du coin.

Pour ma part j’ai choisi l’hôtel Utopia qui se trouve au milieu de la jungle (encore), et pas trop loin de Seymuc Champey. S’en suit donc un trajet de 1h à l’arrière d’un pick up debout et/ou assis. C’est beaucoup moins confortable qu’un shuttle et beaucoup plus sport pour le coup. A ce moment, ciel très dégagé, aucune pollution lumineuse, parfait moment pour observer une nuit très étoilée. J’aurai bien aimé pouvoir m’arrêter pour tenter la pause longue avec l’appareil photo car arrivé sur place, brouillard dans la jungle.

Que faire à Lanquin et Utopia ?

Le petit village de Lanquin a du charme par le fait qu’il se situe au milieu des montagnes et qu’il est le point de rencontre de beaucoup de touristes pour sa proximité avec le fameux site de Seymuc Champey. Mais je n’aurai pas l’occasion de le visiter car trop loin de l’hôtel. Et surtout je ne suis pas venu ici pour le voir.

Seymuc Champey

Voir l’article sur Seymuc Champey

Le Tubing

Il n’y a pas vraiment de traduction pour cette activité qui consiste à descendre la rivière les fesses posées dans une bouée. Bouée qui provient de gros pneus de camions ou tracteurs.

Après mon petit tour de Seymuc, on rejoint le groupe de gens de l’auberge, qui eux, avaient réservé le tour complet. Cet activité leur est facturée 55Qtz en supplément du tour, pour nous cela sera 65Qtz.

Ce jour là deux volontaires de l’auberge vont nous filmer pour faire un film de présentation de l’auberge. L’un deux filmera avec un drone. Et pour commencer, ils demandent des volontaires pour sauter du pont dans l’eau. Personne ne se manifeste. Une fille se désigne. Et puis zut, je me désigne aussi, ainsi que le guide, je n’aurai pas l’occasion de faire ça souvent, filmé en plus. Et nous voila parti sur le bord du pont. Oh punaise ça fait haut en fait, je pense que ça doit bien faire entre 10 et 12m. J’ai mes chaussons, je ne crains pas le plat des dessous de pied. On se dégonfle pas et c’est partiiiiiiii. Cela se passe super, l’eau est juste un peu froide, et faut nager jusqu’à la rive avec un courant assez fort. J’espère que la prise est bonne et qu’il ne faut pas la refaire.

On enchaine tous ensuite avec les bouées. Chacun la sienne et un guide pour 4 personnes. Car il y a des rapides et les guides sont là pour nous emmener aux bons endroits dans la descente. Au début nous sommes seuls, mais à partir du premier rapide, on va se mettre en formation. Tous alignés se tenant par les pieds pour rester serrés. Le plus fun la dedans, mis à part la rigolade à descendre les rapides, c’est qu’un 4eme larron, se balade avec son sac à bières et nous ravitaille dans la descente (15Qtz). Ce qui fait qu’on est quasiment tous en train de descendre la rivière une bouteille à la main, à siroter, le pied quoi.

On descend ainsi 45 min jusqu’à l’auberge qui se trouve au bord de la rivière.

Les Grottes de Kanba

Évoquées dans le tour proposé par l’auberge, ces caves se font à la frontale, les pieds dans l’eau, parfois même à la nage. Je ne pourrais pas vous en dire plus ne les ayant pas faites mais je pense que cela peut être une activité sympa pour ceux qui aiment le canyoning.

Visite des plantations de Cacao

L’auberge Utopia possède aussi des plantations de Cacao qu’il est possible de visiter gratuitement. Elle fabrique son propre chocolat qu’elle propose à la vente.

Pour plus de détails, elle propose aussi un tour pour visiter d’autres plantations et aussi faire son propre chocolat. Aux alentours de 50Qtz il me semble.

Autres activités

Possibilité de faire du yoga, de la médiation, des cours d’espagnol, en fonction des disponibilités des professeurs mais aussi du volley, du basket, et ils cherchent régulièrement des volontaires.

Où Dormir ?

L’auberge Utopia. J’ai préféré choisir une auberge au milieu des montagnes plutôt que d’en choisir une directement à Lanquin dans la ville. J’étais déjà habitué à l’atmosphère des trous perdus au milieu de la jungle donc autant continuer. De plus c’est là qu’allaient les deux allemands avec qui j’avais fait le voyage à partir de Rio Dulce. L’auberge est bien située au bord de la rivière dans des champs de cacaotier avec lesquels elle prépare son propre chocolat et autres produits dérivés. 46Qtz la nuit en dortoir sans réserver par booking. Petite première, ils font signer une décharge contre les possibles et malencontreuses rencontres animales que vous pourriez avoir pendant votre séjour chez eux. Tarentules, scorpions, serpents et autres gentilles bébêtes habituelles qui trainent dans la jungle et donc dans leur auberge sans fenêtres. La frontale est obligatoire quand vous vous baladez. Surtout pour aller au point wifi qui est 50m plus haut hors de l’auberge quand il fait nuit, la zone zombie comme ils l’appellent. Et en effet un soir on a tous pu voir une belle mygale sur un des murs de l’hôtel.

J’ai pu croiser des pubs pour des auberges un peu plus festives telles que El Retiro ou Le Zephyr à Lanquin même mais plus chères.

Où manger ?

A part faire griller un serpent en mode Mike Horn, il n’y a rien aux alentours non plus donc c’est avec la carte de l’auberge qu’il faudra s’habituer. Des plats végétarien sont proposés. Et tous les soirs, vous pouvez souscrire au menu « familial » pour 70Qtz. Un peu cher je trouve pour ce qui est proposé. De plus, pour la nourriture, une taxe de +10% à la fin du séjour vous est compté. Seul bémol à cette auberge pour ma part.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :