Belize

Placencia

Petit village exotique au sud du Belize, Placencia ressemble surtout à une station balnéaire et à un petit coin de paradis au vue des photos sur le net. En plus de proposer de longues plages de sable, sa particularité réside dans une de ses rues principales, « The Placencia Sidewalk« , qui possède un record étonnant, ses proportions uniques : 1 240m de long pour seulement 1,20m de large. C’est un passage obligé pour aller des plages, aux boutiques, aux restaurants et hôtels du village…

Comment se rendre à Placencia ?

Le moyen « le plus simple » pour s’y rendre est de prendre le bus au terminal de Belize City.

Les employés du terminal ne sont pas très causant donc n’hésitez pas à être précis dans vos questions. J’ai demandé s’il y avait un bus pour Placencia. On m’a répondu oui, à 10h. Mais je n’ai pas pensé a demander s’il était direct, de me prévenir quand il arriverait, s’il y avait des changements, etc …

Sauf qu’a cette heure ci, un dimanche il n’y a pas de bus direct pour Placencia. Je pense que le reste de la semaine, et plus tôt, il doit y en avoir.

Dans tous les cas, bus direct ou non, la première étape est de prendre un bus direction Dangriga, c’est un arrêt obligatoire, environ 2h de trajet depuis Belize City, avec arrêt à Belmopan sur le chemin. Soit vous resterez dans le même bus, soit il faudra en changer, mais il faudra demander à l’employé du terminal.

Info : Garder votre place en mettant un sac à dos ou demander à votre voisin de la garder car le temps que vous descendiez prendre des informations, des gens montent et peuvent prendre votre place.

A ce moment deux possibilités, soit il y a un bus direct pour Placencia qui vous mènera au centre ville et c’est gagné, soit il faudra prendre un bus direction Punta Gorda. Et dans ce cas, il faudra s’arrêter à la station « Independence« , marcher ensuite 2 km vers le quai de Hokey Pokey pour prendre leur bateau taxi (5$US) qui fait la navette jusqu’à Placencia. Il dépose proche du centre ville.

Note : Pour Hopkins c’est le même trajet dans ce sens. Sauf que le bus ne rentre pas dans Hopkins, mais sur la route principale, et il vous prendra prendre un taxi pour aller en ville.

Compter 20$BZ de bus de Belize City à Independence pour une durée de 4 à 5h.

Quoi faire à Placencia ?

Visite de la ville

Placencia est une longue péninsule qui longe la cote. Et contrairement à Caye Caulker, il y a de vraies et longues plages de sable. Le centre ville est moins animé et fait moins touristique. On y trouve quand même des tours opérateurs mais ils sont plus étalés et beaucoup moins de restaurants et de bars.

La visite se limite à marcher le long de la plage jusqu’à l’aérodrome puis redescendre par la route principale et la sidewalk. Rien d’extraordinaire. La plage est belle, bordée de cocotiers, maisons d’hôtes, hôtels et restaurants. Possibilité de louer un vélo en ville pour remonter plus haut mais je pense qu’il n’y a rien de bien à voir.

Kayaking

L’avantage de l’auberge où j’ai résidé est qu’elle propose gratuitement des kayaks, du coup j’ai fait un tour de Placencia Caye qui se trouve juste en face. Il est aussi autorisé d’aller de l’autre coté dans le lagon.

Il y a moyen de trouver des canoés, kayak, voir même des paddles dans la ville.

Snorkeling

Tout comme à Caye Caulker, la plupart des choses à faire sont payantes et les prix sont plutôt élevés. Bien sur il y a des tours de snorkeling. Ici l’attraction principale sont les requins baleines qui viennent se reproduire non loin de la cote entre avril et juin et les lamentins, et autres poissons et coraux.

Les destinations phares sont les iles de Silk Caye et Laughing Bird Caye. Deux petites iles protégées où l’eau est très claire pour le snorkeling.

Monkey River

Non loin de la ville, on peut aussi aller naviguer sur la Monkey River et visiter la ville. Un écosystème préservé au cœur de la mangrove, pour observer la faune locale : lamantins, dauphins, tortues de mer et raies ; mais aussi singes hurleurs, oiseaux comme le héron ou le toucan, crocodiles, iguanes… Vous pouvez poursuivre la visite par un trek dans la jungle pour découvrir les plantes médicinales.

Sites Mayas

Les sites les plus proches sont les sites mayas de Nim Li Punit et Lubaantun, mais pour cela il faut une voiture. En taxi c’est cher ou alors prendre le chemin inverse de l’arrivé par le bateau taxi puis le bus vers le sud à partir de Independence mais les horaires sont incertains autant pour l’aller que pour le retour.

Dans tous les cas, ces activités sont proposées en moyenne pour 100$US chacune par les tours opérateurs. On reste dans les mêmes gammes de prix que partout ailleurs.

Ou dormir ?

Étant une station balnéaire tout comme Caye Caulker, il y a un grand choix d’hôtel pour loger. Je vais rester sur ma lancée et prendre une auberge de jeunesse toujours dans les mêmes prix, 30$BZ la nuit.

Anda di Hows est tout au bord de la plage, dortoir confortable, prête des kayaks gratuitement, et la cuisine est bien. Bémol sur la douche froide.

Ou manger ?

Le midi de ma balade je m’arrêterai le long de la route pour prendre 3 tacos à emporter que j’irai manger sur la plage avec une pomme et une banane. Attention, les pommes sont importées, et coute 2$BZ piece, alors que la banane coute seulement 0,25$BZ. L’ananas autour des 4$BZ.

Pour les diners, je vais prendre exemple sur les autres guests, et profiter de la cuisine pour me faire à manger. Donc pas de conseil sur les restaurants du coin. Le poulet congelé a une drôle de tête mais c’est mangeable. C’est du reconsitué mis pour un poulet riz coco cela suffit.

Et c’est à ce moment que je vais commencer à me rendre compte que tous les petits supermarchés du Belize sont tenus et gérés par des chinois. Ils emploient de la main d’œuvre locales mais restent aux commandes.

Bilan

Placencia est une ville « balnéaire » où les plages sont plus agréables qu’à Caye Caulker pour poser sa serviette et idéales pour le farniente au soleil et surtout au calme.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Eymeric
Eymeric
7 mois il y a

Aaaah le singe hurleur çà doit être quelque chose… Çà fait longtemps que je rêve d’entendre çà dans une forêt !

%d blogueurs aiment cette page :