Guatemala

Rio Dulce – Finca Tatin

Comment se rendre à Rio Dulce ?

De Flores, il faut prendre soit les camionetas, soit un shuttle. Plus petits, plus rapides et plus sûrs mais forcément un peu plus chers. L’hôtel m’en réserve un pour 100 Qtz. Vous pouvez en trouver d’autres dans les tours opérateurs de Flores. Le prix est raisonnable pour 4h de route. Parti à 8h on arrive vers les 12h sous une pluie torrentielle. J’espère ne pas avoir à marcher dans les 10 cm d’eau qui envahissent la chaussée.

De plus, pour se rendre à l’hôtel Finca Tatin il faut obligatoirement y aller en Lancha. C’est entre Rio Dulce et Livingston sur le fleuve. L’hôtel se trouve au milieu de la jungle. L’auberge m’en envoie une à mon arrivée. Il semblerait que je sois le seul à y aller. Le prix est de 90Qtz le trajet pour une heure de bateau.

Que faire à Finca Tatin ?

Pas le temps de visiter Rio Dulce à l’aller, il tombait des cordes de toute façon. Je suis parti directement à l’auberge par la Lancha venue me récupérer. J’ai eu de la chance, il s’est arrêté de pleuvoir peu de temps avant de faire le trajet.

Si vous vous demandez ce que c’est depuis le début de cet article, Finca Tatin est le nom de l’auberge dans lequel je suis resté 3 jours. C’est une des touristes de Flores qui m’en à parlé la veille, du coup sa description m’a plu et j’ai réservé.

Situé au milieu de la Jungle, rien autour, peu de réseau, pas de wifi, pas de bruit de voiture, juste des arbres, des animaux, une rivière et de la tranquillité. Bon ok des bruits de moteur de bateaux de temps en temps mais c’est très peu par rapport au brouhaha de Flores. Les gens vivent au bord de l’eau ici.

Il est possible de réserver des dortoirs pour pas cher, ou des petits bungalows.

Une fois sur place il y a plusieurs activités gratuites possibles, autres que se reposer et faire la sieste dans les hamacs. Il y a la baignade dans le fleuve, du babyfoot, ping pong, une sorte de tennis aménagé.

Et bien sur d’autres sont payantes.

Kayak – Sources Chaudes

Ils louent des kayaks sur place, à l’heure, la demi journée ou à la journée.

Possibilité d’aller à des sources chaudes. Accessible en 20-30 min l’aller, le long du fleuve il y a des caves d’où sortent de l’eau chaude directement dans le fleuve. De l’eau très chaude, voir brulante, en sort par période. On peut s’y baigner gratuitement. On peut laisser un tips au gardien qui donnent quelques explications, mais étant arrivé en maillot de bain uniquement, je n’avais rien sur moi. C’est agréable mais vite ennuyant, l’eau est chaude voir brulante sur le dessus, froide en dessous, on peut vite avoir froid, je n’y suis resté que 15-20 min pas plus.

Kayak – Livingston

Pour les plus courageux, possibilité d’aller jusqu’à Livingston. C’est environ 2h30 l’aller, dans le sens du courant. J’ai bien aimé la balade dans les gorges de la rivière, le calme, les oiseaux sur le coté, perchés sur les arbres et c’est vraiment pas fatiguant. Un peu mouvementé quand un bateau passe mais c’est fun. Pensez à demander une boite étanche, si vous n’avez pas de sac, pour vos affaires et surtout l’appareil photo.

A l’arrivée sur Livingston, on se balade entre épaves, perchoirs à pélicans et proche des habitations au bord de l’eau.

Total distance: 11833 m
Max elevation: 19 m
Min elevation: -11 m
Total time: 02:14:33
Download file: 2020_01_20_Kayak.gpx

Des retours en Lanchas sont prévus avec l’hôtel vers 13h et 16h ce qui permet de visiter aussi Livingston à son rythme. Le seul inconvénient est que s’il pleut des trombes d’eau, et bien nous devons faire le retour sous une bâche pendant 30 minutes, et bingo, cela n’a pas loupé, j’ai vraiment eu de la chance à l’aller et pu profiter du kayak, mais au retour, j’ai pas vu grand chose du paysage. Je prête même mes lunettes de soleil au « chauffeur » en guise de protection, qui est trempé et qui ne voit pas grand chose le pauvre.

Kayak – Cascades

A environ 3h de navigation à partir de l’hôtel, il y a aussi des chutes d’eau où on peut se baigner mais je resterai pas assez longtemps pour aller les visiter.

Livingston

C’est le deuxième village de la commuté Garifuna le plus connu de la côte caribéenne avec Hopkins au Belize. Ayant déjà posé mon sac à Hopkins, j’avais pas plus envie que cela de me poser à Livingston, ce tour en kayak et cette opportunité de visiter la ville tombait bien.

Contrairement à Hopkins qui est tout en longueur, Livingston est plus à flan de colline et vallonné. J’ai trouvé la ville un peu plus « moderne », plus décorée et mieux entretenue.

Cette petite balade m’a permis de faire le tour de la ville, de parler avec un rasta man dans un français approximatif, de refuser quelques demandes de produits illicites et de faire mes BAs de la semaine.

En effet, au bord de l’eau un homme commence à me parler dans un anglais bien accentué. J’ai cru qu’il me demandait de l’argent et de m’apporter son aide. Je lui réponds que non merci j’en ai pas besoin. En fait rien à voir, c’est lui qui me demandais de l’aide à remonter un bateau sur le sol avec son pote. Et hop nous voila à remonter leur barque sur la plage à l’aide de rondin de bois, à l’ancienne.

Plus tard, je vois des gamins pousser leur scooter qui n’arrivaient pas à remonter la pente. Et hop un coup de main par ici aussi. C’est que derrière le père avait du mal à pousser le sien aussi. Je suis plus à cela près. Faut dire que la pente était corsée. La vue plutôt jolie aussi.

Au final la ville vaut le détour et un petit passage, ne serait ce que pour y flâner.

Total distance: 4836 m
Max elevation: 26 m
Min elevation: -16 m
Total time: 04:01:25
Download file: 2020_01_20_Livingston.gpx

Randonnée

L’auberge propose plusieurs chemins de randonnées et de trek.

Le premier petit chemin, à l’arrière de l’auberge, est faisable tout seul pour aller jusqu’à la rivière. Je n’ai pas pu traverser la rivière et la pluie arrivant je n’ai même pas chercher à trouver un passage. Cela ne prend pas longtemps et permet d’aller jouer son explorateur dans la jungle. Anti-moustique, pantalon, bonnes chaussures et protection de pluie conseillés.

Total distance: 1400 m
Max elevation: 56 m
Min elevation: 8 m
Total time: 00:48:04
Download file: 2020_01_21_FincaTatin_Walk.gpx

L’autre option est de prendre un guide pour visiter la Tiger Cave et le village maya situé pas loin. Ce chemin, un peu plus long, permet de marcher environ 3h dans la jungle, d’avoir un point de vue sur le fleuve et de finir de la même manière à Livingston. En parlant au manager de l’auberge, je lui ai demandé s’il était possible de le faire en solo, il m’a dit que oui, sans la cave, ni le village, juste le chemin vers Livingston. Celui ci est indiqué sur Maps.me. En faisant ma rando Kayak, je me suis même dit que j’aurai pu faire l’aller en kayak et le retour par ce chemin. Je ne sais pas si c’est possible mais la boucle peut être sympa.

Temascal

Kesako ? En France on appelle cela un sauna, ici cela ressemble à une maison de hobbit.

Un gros poêle au feu de bois sur lequel on jette de l’eau froide, ce qui fait de la vapeur. On peut jeter aussi dessus un peu d’eau d’eucalyptus pour l’aromathérapie. Toutes les 15 min ou moins, on sort pour se jeter dans la rivière, la douche froide, bonne pour la circulation sanguine. Pour 30Qtz je me suis fais ce petit plaisir.

La Citadelle de Rio Dulce

Si vous restez ou passez par Rio Dulce, vous avez la possibilité d’aller voir le Castillo de San Felipe de Lara situé en amont du fleuve, un ancien fort colonial espagnol. Le coût de l’entrée est de 20Qtz. Je n’ai pas eu le temps d’aller y faire un tour.

Les Cascades de Finca El Paraiso

Autre lieu sympathique situé sur la route qui mène jusqu’à Lanquin, une cascade et un jacuzzi naturel dans lesquels on peut se baigner, sur le chemin mais j’ai fait un trajet direct jusqu’à Lanquin.

Rio Dulce

Au final, je visiterai Rio Dulce au retour en attendant le Shuttle pour Lanquin. L’avenue principale est un gros couloir sans trottoir avec plein de commerces de part et d’autre. Beaucoup de circulation et surtout la traversée de la ville par des poids lourds. Et quand il passe il ne reste pas beaucoup de place sur les cotés. On peut aussi monter en haut du pont pour admirer la vue.

Où manger ?

L’auberge étant perdue au milieu de nulle part, on a pas vraiment le choix de manger le soir à l’auberge. Soit à la carte, soit au menu « familial » proposé tous les soirs. Tout le monde se retrouve au même moment autour de la table ce qui permet de parler et partager. Le menu change tous les soirs.

Le matin le petit déjeuner est proposé à la carte. Le midi il est aussi possible d’aller manger au restaurant qui se trouve au pied des sources chaudes, et pour y aller c’est soit lancha soit kayak. Et puis si vous voulez vraiment changer, il reste Livingston.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :